Richard Coeur de lion, cet intrépide !


Richard Cœur de Lion, le roi pressé

PAR LAURENT RIDEL ·


Héritier de l’empire Plantagenêt, Richard Cœur de Lion est promis à être l’un des souverains les plus puissants d’Occident. Son règne dura seulement dix ans. Une décennie toutefois menée tambour battant, de son couronnement comme roi d’Angleterre à sa mort inattendue en 1199. Le fils félon Richard Ier, Coeur de Lion, roi d’Angleterre en 1189, représenté en croisé, par Merry Joseph Blondel, 1841. Château de Versailles. Né en 1157, Richard est le troisième fils d’Aliénor, duchesse d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre mais aussi duc de Normandie et comte d’Anjou. A 14 ans, il succède à sa mère comme comte de Poitou et duc d’Aquitaine. A l’inverse des liens maternels, les relations entre le père et le fils sont chaotiques. Or, après la mort de ses deux frères aînés, Richard apparaît comme l’héritier du vaste empire Plantagenêt qu’ont constitués ses parents. Mais Henri II ne semble pas prêt à passer la main, et laisse planer le doute sur les modalités de sa succession. Richard Cœur de Lion, impatient de régner, ne compte pas rester dans l’expectative et l’incertitude. En 1188, à l’âge de 31 ans, il se révolte contre son père et, pour que son entreprise réussisse, s’allie avec l’ennemi principal des Plantagenêt, Philippe Auguste, le roi de France....

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout